Troubles obsessionnels compulsifs

par | 11 septembre 2021 | 0 commentaires

Troubles Obsessionnels Compulsifs

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont des comportements répétitifs et irraisonnés mais irrépressibles qui touchent le plus souvent des sujets jeunes, voire des enfants.

Les TOC se caractérisent par la présence d’obsessions et/ou de compulsions. Les personnes qui en souffrent peuvent être envahies par des pensées récurrentes et angoissantes – des obsessions – centrées par exemple sur la propreté, l’ordre, la symétrie, la peur de faire une erreur, celle de commettre des actes impulsifs violents ou agressifs, ou encore par un sentiment excessif de responsabilité vis-à-vis de la sécurité d’autrui.

Pour prévenir ou réduire leur anxiété, les personnes concernées effectuent des gestes ou actes mentaux répétés – des compulsions – comme des rituels de rangement, de lavage ou de vérification. Ces compulsions peuvent parfois durer plusieurs heures chaque jour. Les personnes qui souffrent de troubles obsessionnels compulsifs ont parfaitement conscience que leurs obsessions proviennent de leur propre activité mentale. Il s’agit d’une véritable maladie, parfois très handicapante au quotidien, qui peut même empêcher d’avoir une vie sociale ou professionnelle normale.

On peut citer:

  • l’obsession de l’erreur ou de l’oubli et la compulsion de vérifier systématiquement et de façon excessive comme vérifier cinq fois que la porte est bien fermée, ou relire dix fois un texte afin de vérifier qu’il n’y a pas d’erreur.
  • l’obsession du malheur ou de la superstition avec la compulsion de réaliser des rites conjuratoires du style répéter un geste, ou compter mentalement.
  • l’obsession d’être contaminé par ses secrétions corporelles, des produits toxiques, des microbes, des insectes, et la compulsion de se laver de façon excessive ou de laver sa maison sans cesse.
  • l’obsession se symétrie et d’exactitude, d’ordre et de rangement, et la compulsion de mise en place de rituels d’agencement et de vérification que chaque objet est bien à sa place.
  • l’obsession de ne rien jeter comme des objets, des papiers, des journaux, des publicité et la compulsion de tout amasser.
  • les obsessions agressives, immorales ou non assumées, et la compulsion par l’évitement, la répétition ou la mise en place d’un rituel conjuratoire.

Environ la moitié des personnes atteintes de troubles obsessionnels compulsifs souffre aussi principalement de troubles de l’humeur, de troubles anxieux et de troubles de conduite alimentaire. Elles peuvent aussi présenter des tics. Par ailleurs, l’abus ou la dépendance à l’alcool est plus fréquemment observés chez ces patients que dans la population générale.

Les symptômes apparaissent le plus souvent dans l’enfance ou au début de l’âge adulte.

Les troubles obsessionnels compulsifs font partie des troubles anxieux et à ce titre peuvent être pris en charge par l’hypnose. Elle permet de corriger efficacement les automatismes de pensée et d’action, pour retrouver le contrôle sur son comportement.

Attention, les maladies mentales dissociatives, comme la schizophrénie, la paranoïa et le trouble bipolaire, constituent une contre-indication à l’hypnose et ne pourront pas être pris en charge au cabinet.

Nous ne prendrons en charge que des patients qui ont un suivi médical et en accord avec l’équipe soignante en charge de sa pathologie.

Pour en savoir plus: Revue Médicale Suisse.


Pour plus de renseignements, contactez-nous.

Genève
Partager

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.