Troubles fonctionnels digestifs

par | 11 septembre 2021 | 0 commentaires

Troubles fonctionnels digestifs

Faisant partie des troubles fonctionnels digestifs, le syndrome du côlon irritable est un trouble du fonctionnement du gros intestin (côlon), d’origine inconnue, sans lésion organique décelable et influencé par l’état psychologique. On l’appelle aussi colopathie fonctionnelle. Il est très répandu et se traduit par des douleurs spasmodiques, des troubles du transit intestinal (constipation, diarrhée ou alternance des deux), des difficultés à la défécation et des ballonnements.

Les étiologies des troubles fonctionnels digestifs sont complexes et mal comprises. On pense que plusieurs facteurs sont en cause, les plus courants étant une sensibilité accrue à la douleur dans les intestins, une perturbation de la mobilité intestinale et une mécompréhension du cerveau et du tube digestif.

Des facteurs psychologiques comme le stress  et l’anxiété influencent grandement la gravité des symptômes chez de nombreuses personnes atteintes de troubles fonctionnels digestifs mais ne sont que très rarement la cause.

De nombreux patients atteints du syndrome du côlon irritable présentent également des symptômes liés au repas. Dans ce cas, nous pourrons privilégier la mise en place d’un régime à faible teneur en FODMAP et l’un des deux protocoles actuellement reconnus en hypnose médicale (Méthode de Manchester ou Protocole de Caroline du Nord).

  • Méthode de Manchester

12 séances hebdomadaires (cure de 3 mois).

Whorwell P.J., Prior A., and Faragher, E.B. 1984. Controlled trial of hypnotherapy in the treatment of severe refractory irritable bowel syndrome. Lancet, ii, 123 :2-1234.

  • Protocole de la Caroline du Nord

7 séances toutes les deux semaines (cure de 3 mois).

Olafur S. Palsson (2006) Standardized hypnosis treatment for irritable bowell syndrome : The North Carolina Protocol, International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, 54 :1, 51-64.

sliced vegetables on white ceramic plate

FODMAP – qu’est-ce que cela veut dire ?

F: fermentable O: oligosaccharides (fructanes et galacto-oligosaccharides (GOS)) D: disaccharides (lactose) M: monosaccharides (fructose en excès du glucose) A: and P: polyols (sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol, isomaltol, et autres produits sucrants se terminant en -ol).

C’est une diète développée en Australie par une équipe de chercheurs (Peter Gibson et Sue Shepherd) reconnue mondialement par les gastroentérologues pour augmenter le confort chez les patients souffrant du syndrome du côlon irritable (SCI).

Ce sont les noms de glucides mal digérés qui s’acheminent au gros intestin où ils sont fermentés par les bactéries qui y résident. Pour de nombreuses personnes, ces aliments n’occasionnent aucun ennui, mais certaines personnes atteintes du SCI affirment que ces aliments aggravent leurs symptômes. Dans le cadre du régime, l’on évite des aliments précis pendant six à huit semaines dans le but d’éliminer les symptômes. Si les résultats sont positifs, les FODMAP peuvent être graduellement réintroduits au régime jusqu’à un apport tolérable. Les FODMAP se trouvent dans de nombreux aliments, donc les enlever du régime à long terme peut augmenter le risque de carences alimentaires.

Quelques aliments à teneur élevée en :

• Fructanes: oignons, ail, blé, seigle, pêches, melon d’eau

• GOS: légumineuses

• Lactose: lait, yogourt, crème glacée, fromages

• Fructose en excès du glucose: miel, jus de fruits, fruits séchés, pomme, poire, mangue

• Mannitol (polyol): pommes, cerises, nectarines, prunes

• Sorbitol (polyol): avocat, champignons, chou-fleur, pois mange-tout, produits sans sucre

Une mesure importante pour contrôler les symptômes du SCI et des troubles fonctionnels digestifs en général est d’augmenter la consommation de fibres alimentaires végétales que le corps humain ne peut pas digérer de soi-même.

Augmentez graduellement votre consommation de fibres alimentaires pour permettre à votre corps de s’adapter au changement, tout en veillant à aussi augmenter la quantité d’eau que vous buvez. Cela permettra de minimiser les effets négatifs qui peuvent découler d’un changement brusque au régime alimentaire.

Les fibres insolubles augmentent le volume des selles, augmentent le tonus musculaire colique, et accélèrent le transit du contenu gastro-intestinal, soulageant ainsi les symptômes d’une constipation légère.

Les fibres qui sont insolubles dans l’eau comprennent la lignine (trouvée dans les légumes), la cellulose (trouvée dans les grains entiers) et l’hémicellulose (trouvée dans les céréales et légumes).

Les fibres solubles forment des gels lorsqu’ils sont mélangés avec de l’eau, ce qui rend le contenu intestinal plus collant et résistant au flux (visqueux) de sorte que la nourriture reste plus longtemps dans le tube digestif. Cela est important pour les personnes qui souffrent de diarrhée.

Voici quelques exemples de fibres qui sont solubles dans l’eau, les pectines (les pommes, les bananes, les pamplemousses, les oranges, les fraises) et les celluloses (le chou, le chou-fleur, les pois, les pommes de terre, l’avoine, l’orge, les lentilles, les pois secs, les haricots).

green and white medication pill in clear glass container

Les probiotiques sont des microorganismes vivants (principalement bactéries et levures) offrant des bienfaits pour la santé lorsqu’ils sont introduits dans les intestins. Certaines recherches font un lien entre l’origine et le développement (pathogenèse) de divers troubles fonctionnels digestifs et les perturbations du microbiome ou encore à l’incapacité du corps à interagir correctement avec les microorganismes.


Pour plus de renseignements, contactez-nous.

Genève

Partager

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.